temps
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

En ce temps là

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 16/08/2018 à 14:16 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
En ce temps là...il y avait les hommes et les femmes . C'était l'époque barbare où existait un phénomène social qui fait sourire aujourd'hui. On appelait cela la famille.
Des heures qu'il voyait défiler ces infos...Il soupira, un peu fatigué. Préparant une étude sur le second siècle avant l'unicité libératrice, qu'il allait proposer au contrôle andragogique de l'eurasie.
Se frottant les yeux, il se dit qu'il avait assez consulté sa mémoire intégrée : ouf! le fait d'interagir entre le cerveau archaîque et la puce bioélectronique dans sa boite crânienne lui causait des maux de tête lors d'échanges un peu longs.
Allons...un instant de repos déclaré me fera le plus grand bien. Il ordonna mentalement à la cabine de reconditionnement de l'entourer, et il s'allongea sur ses capteurs dorsaux . Quelle sécurité ! au moindre dysfonctionnement biomorphophysiologique, une intervention robohumaine lui serait attribuée.
Il sourit...tout à sa détente programmée . Les hommes les femmes, quelle époque! Combien de conflits, de haines, de colères de frustrations engendrées par ces classifications heureusement obsolètes...L'humain était alors bestial, injuste, luttant sans cesse pour être dans le groupe dominant.
Il dormit sereinement, sans rêves consommateurs d'énergie, compensés par la régulation synapsienne. à suivre.
djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 02/09/2018 à 07:20 supprimer cette contribution
Plus précisément, les échanges de regards avaient fini par précéder des regards plus généraux embrassant toute la silhouette…
Comme les yeux des "regardés" reflétaient une gène, voire un désagrément à ces études parfois trop précises, on regarda à la dérobée, avec plus ou moins d'adresse.
Lui même avait croisé un membre d'un autre groupe, et s'était étonné d'une sensation inconnue qui l'avait envahi à la seule vue de cet être.
Un contentement, un bonheur qui le fit sourire et fit répondre l'autre par un même sourire. Un désir de garder autour de lui cette beauté humaine le tarauda. Quoi? qu'avait cet être de plus que les autres? De plus, ses proportions très marquées auraient indiqué au contrôle hormonal une désobéissance à la règle.
Et si le contrôle interdisait ces différences il y avait bien une raison, c'était sans doute pour le bien de toute la société humaine…
Il culpabilisait encore un peu sur l'attrait qu'exerçait sur lui ces petites excroissances mammaires, ces hanches en amphore, son visage aux traits arrondis et ses yeux qui le fascinait. Quelle énergie étrange et bienfaisante lui procurait ces échanges de regards et de sourires!
Un matin qu'il songeait à l'autre, une gêne prégnante au niveau de l'appareil génital le tourmenta pour la première fois...
Naeylle - 2943638 lui écrire blog Publié le 02/09/2018 à 19:46 supprimer cette contribution
Et alors, et alors ????

djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 03/09/2018 à 16:16 supprimer cette contribution
Zorro est arrivé é é, sans s'presser é é...je me rends compte soudain que tout ce que j'écris peut être lu! quelle angoisse soudain
Naeylle - 2943638 lui écrire blog Publié le 03/09/2018 à 19:28 supprimer cette contribution
Ce n'était pas fait pour ?


djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 04/09/2018 à 08:51 supprimer cette contribution
Merci, rien de tel pour fouetter l'imaginaire et...doper le courage.

A ce moment précis je me dis qu'il sera plus commode de les nommer il et elle...Ils se trouvèrent au début "presque par hasard", puis se donnèrent des endroits et des heures pour se rencontrer: loin des jalousies, de l'esprit de clan, des influences contraires à leurs envies.
Elle avait fait en sorte, avec toute l'astuce de l'espèce revenue du fond des âges, qu'il referme ses bras autour d'elle...Leurs sensations nouvelles étaient favorisées par une chimie naturelle qu'ils ignoraient il y avait encore si peu de temps…
Ils étaient un maillon d'une chaine de millénaires, interrompue par le progrès sur la chimie des êtres…
Ils eurent des gestes que n'auraient pas renié certains animaux, ils enfreignaient les règles édictées depuis leur naissance.
Certes, ils se sentaient coupables, mais le flot de leur désir emportait tout sur son passage. Après une étreinte d'une douceur jamais atteinte jusque là, il trouva des mots pour lui exprimer ce qu'il ressentait si fort et qu'il ne pouvait concevoir: il l'aimait...Un problème crucial pour l'ensemble des sous groupes se faisait jour: ils n'étaient pas les seuls à êtres troublés et on n'était pas obligatoirement attiré uniquement par quelqu'un de son groupe, de La tribu des siècles des siècles. Toute la complexité des sentiments humains libérés du contrôle des puces intra crâniennes explosa: bagarres inter claniques montant en intensité jusqu'au premier meurtre, enlèvements, vols de nourriture, saccage de jardins potagers...
S'aimer pouvait devenir périlleux, donc elle quitta son clan sans être aussi bien accueillie qu'elle l'avait imaginé...
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 09/09/2018 à 09:58 supprimer cette contribution
Une mine de vocabulaire à suivre !
J'aime beaucoup...
djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 09/09/2018 à 17:05 supprimer cette contribution
merci l'ancien ça fait plaisir d'en revoir quelques uns .
djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 11/09/2018 à 13:37 supprimer cette contribution
Des mois passèrent...De nombreux ventres s'arrondirent sans excès alimentaires toutefois.
Sans "anciennes", sans référentes, une angoisse étreignait les futures parturientes. Ici pas de médecine d'urgence, pas de matériel adapté à des complications éventuelles. Avec fatalisme, certains avançaient que depuis la naissance de l'humanité, on avait bien rempli les continents de bébés viables et intelligents.
Certaines rappelaient la mortalité infantile et générale élevée. D'autres regrettaient la reproduction bi-cellulaire en laboratoire, sans douleur pour quiconque, plus rentable et plus sûre.
Pas de tares ou malformations sur les œufs sélectionnés...Mais le génie humain n'avait toujours pas la baguette magique pour assurer la naissance d'enfants parfaits.
Qu'importe les imparfaits étaient régulés au mieux par la puce pour éviter tout problème social.
Allongés sur le sable, il posait la main sur le ventre de son aimée. Le vent léger jouait dans ses cheveux, il l'embrassait dans le cou. Une question allait se poser un jour: comment essaimer de l'ile, une fois la reproduction parvenue au stade critique ?
djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 23/09/2018 à 20:38 supprimer cette contribution
Oui pourquoi ne pas partir ? se diriger à la boussole, au soleil, aux étoiles...Pas de compétences sur l'archipel pour construire un bateau susceptible de transporter un groupe important. Et puis qui choisir pour partir ? Avec toutes ces dissentions, comment faire pour raisonner tous ces petits chefs?
Et puis ces bois de palmier et autres exotiques
ça tient comment la mer et le gros temps ?

Il se demandait si ailleurs? loin de leur refuge il y avait des survivants: probablement mais si tout le système électronique était détruit, combien d'attente avant d'être repérés et secourus ?
et encore un doute s'immisçait ...Si tout redevenait comme avant, seraient ils gagnants ou perdants? Comment renoncer à cette capacité à s'émouvoir, à cette redécouverte de l'initiative individuelle, cette liberté sans contrôle cérébral intime ?
Une autre approche plus positive, était rassurante; pas d'émotions fortes, pas de désirs créant des jalousies et conflits. Pas de problèmes à résoudre seuls, tout géré par le système centralisé.
Ce sentiment amoureux qui lui était si agréable à ressentir envers sa compagne, comment y renoncer ? Bien sûr une fois le processus d'équilibrage hormonal tout redeviendrait comme avant.
Mais en garderaient ils des souvenirs? vagues, précis, sans attraits, ou des regrets assez vifs sans être régulés par la machine ? Ils y avait bien des résistants, mais peu nombreux et trahis par leur apparence et leur regard .
Terrible situation de choix comme chez l'humain depuis des millénaires...

^-^zaz - 227027 lui écrire blog Publié le 25/09/2018 à 17:26 supprimer cette contribution

Je veux savoir

djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 25/09/2018 à 18:13 supprimer cette contribution
Moi aussi! mais il va me falloir choisir la fin. Merci de votre visite en tout cas…
^-^zaz - 227027 lui écrire blog Publié le 09/10/2018 à 18:52 supprimer cette contribution

Mais pour choisir... encore faudrait-il avoir des options
Je vous laisse maître de choisir la meilleure

djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 09/10/2018 à 21:01 supprimer cette contribution
en fait, c'est trop sérieux...je me suis engagé hors rigolade et en ce moment ce n'est pas le bon chemin...mais je vais me secouer pour finir (pas pour en finir)
djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 11/10/2018 à 15:40 supprimer cette contribution
Soudain ils se regardèrent, saisis d'une interrogation muette, partagés entre réel soulagement et peur souterraine...une vibration singulière au creux de leur encéphale se rappelait à leurs souvenirs: les puces émettaient et recevaient à nouveau!
Des clameurs s'élevaient de groupe en groupe:
on courait, on riait, on pleurait, on restait silencieux. Chaque individu réagissait selon ses sensations, son vécu récent. Ils se serraient fort dans leurs bras, se promettant follement des choses, alors qu'ils ignoraient tout de leur avenir et celui de leur progéniture.
Comment allaient-ils être accueillis dans le système central ? Allaient-ils être isolés, mis en quarantaine durant le traitement de réinitialisation, qui allait être long et difficile ? Le monde avait-il changé durant leur isolement ?
Se tenant la main, ils se dirigèrent vers la plage, obéissant aux consignes...les groupes se mêlaient: la forte agressivité avait disparu, ne subsistait que la honte des violences perpétrées. Les anciens chefs abandonnaient leur pouvoir, sous les regards pleins de rancoeurs. Ils s'étaient enrichis d'une composante humaine qu'ils ignoraient...la sensation de culpabilité.
Les mères portaient leurs enfants comme un trésor, et peut-être aussi comme un bouclier face au futur incertain.
Avaient-ils gagné quelque chose dans leur aventure, allaient-ils mûrir des regrets , des résistances sans doute réprimées ? Allaient-ils en être pénalisés à vie ?
Déjà perturbés par les ondes de contrôle encéphalique, ils s'embrassèrent plus timidement. Quelle importance, gagnants ou perdants ils s'aimaient encore.

à l'horizon, une navette brillait sur les flots ensoleillés, et filait droit sur eux à une vitesse incroyable, qu'ils avaient presque oubliée.
leurs mains se serrèrent convulsivement, pétries entre angoisse et soulagement…
sa dernière phrase d'humaine libre fut: tu m'aimes ?
^-^zaz - 227027 lui écrire blog Publié le 11/10/2018 à 16:34 supprimer cette contribution

Et il n'eut pas le temps de lui répondre ?

djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 11/10/2018 à 20:55 supprimer cette contribution
ben je comptais finir ainsi...l'angoisse ou les ondes bloquant sa réponse...désolé mais vous pouvez finir à votre guise ça serait amusant, et surtout pour moi surprenant
3130479 Publié le 12/10/2018 à 11:23 supprimer cette contribution

Votre histoire me fait penser au ruban de Möbius dans ou sur lequel on tourne en rond . Ainsi va la vie...

^-^zaz - 227027 lui écrire blog Publié le 12/10/2018 à 16:35 supprimer cette contribution

Monsieur cherche un nègre

djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 12/10/2018 à 17:04 supprimer cette contribution
je suis le fils spirituel de möbius, je tourne souvent en rond
dites donc zaz, vous me prenez pour un vil exploiteur ? pas d'argent entre nous, la gratuité est gage d'amitié
^-^zaz - 227027 lui écrire blog Publié le 12/10/2018 à 17:07 supprimer cette contribution

Ben restons amis alors !!!

Ellumina - 3146744lui écrire blog Publié le 25/09/2019 à 19:37 supprimer cette contribution
Dis donc djenie tu as une belle imagination d'écrire tout ça tu dois être un écrivain comme papa mais mon père écrit en arabe
djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 27/09/2019 à 17:46 supprimer cette contribution
merci beaucoup, mais en fait je recherche aussi à lire les histoires des autres, éventuellement à écrire à plusieurs la même histoire.
Ellumina - 3146744lui écrire blog Publié le 27/09/2019 à 20:12 supprimer cette contribution
Alors bonne chance à toi
Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Sweet-Eden Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ - 833184lui écrire blog Publié le 10/03/2020 à 14:13 supprimer cette contribution
En tout cas moi je me suis régalée ! Belle écriture et quelle imagination Chapeau bas !👍💯
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 11/03/2020 à 08:55 supprimer cette contribution
Il y avait autrefois des histoires très variées sur Affection et aussi chaque année des contes de noël. Je ne sais pas pourquoi cela a disparu.
Pour ma part j'ai continué dans mon coin et tenté presque tous les ans d'écrire un nouveau conte de noël.
Et je suis resté en liaison avec plusieurs membres d'Affection qui sont devenu de vrais amis.
djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 11/03/2020 à 09:35 supprimer cette contribution
Salut les anciens. c'est sympa de se faire des amis grâce au site. Vous avez de la chance...
J'y avais croisé les mots avec quelques personnes. Nous avions bien rigolé. J'ai partagé progressivement davantage avant d'unir ma vie avec une charmante forumeuse . Sa disparition très prématurée m'a poussé à revenir hanter les couloirs désertés d'affection...merci à vous .
Naeylle - 2943638 lui écrire blog Publié le 11/03/2020 à 19:51 supprimer cette contribution



^-^zaz - 227027 lui écrire blog Publié le 26/04/2020 à 07:44 supprimer cette contribution
Citation:
Je ne sais pas pourquoi cela a disparu.
Probablement parce que celle qui en était à l'origine a quitté l'endroit
Citation:
Pour ma part j'ai continué dans mon coin et tenté presque tous les ans d'écrire un nouveau conte de noël.
Relancez l'exercice... même si ce n'est pas sous la même forme

^-^zaz - 227027 lui écrire blog Publié le 26/04/2020 à 07:50 supprimer cette contribution
Citation:
Et je suis resté en liaison avec plusieurs membres d'Affection qui sont devenu de vrais amis.
Et bien vous avez bien de la chance, que cette expérience virtuelle est connue une issue réelle

djenie à l'idée - 3130878lui écrire blog Publié le 27/04/2020 à 08:28 supprimer cette contribution
En principe (pour nous les hommes)la jeunesse aidant on a le désir curieux de pénétrer l'intimité de la personne du sexe opposé.
Avec l'âge on se rend vite compte que cette intimité féminine est par essence sans issue.
Notre désir d'aventure et de découverte est donc déçu à jamais de ces quelques centimètres.
On va donc chercher d'autres issues chez d'autres personnes et zut! c'est la même chose.
Cependant,Lors de la naissance de nos enfants, un mystère demeure ; à défaut d'issue il y avait donc bien un prolongement à cette intimité creuse... Allo le psy ?
Donc je pense que c'est un mensonge de parler d'issue réelle sur ce site, comme ailleurs. ...
1 | Page 2

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | En ce temps là| Suivant >>
Conditions générales Contact