relation,religions,savoir
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > PhilosophieAller à la dernière page
<< Précédent |

Relation des religions avec le savoir

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 23/05/2004 à 17:19 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Pour Saint Augustin, "le savoir est un moyen de rencontrer Dieu. L’étude de l’univers ne peut que conduire à une appréciation plus haute de la sagesse de Dieu" (http://classes.bnf.fr/dossitsm/b-august.htm). On le considère comme sympathisant des idées développées par Platon.

Le non moins saint Thomas d'Aquin "réconcilie foi et raison (...) au point de constituer la théologie en science véritable - science des choses divines construite à l’aide de raisonnements et de démonstrations conformes aux principes aristotéliciens" (http://classes.bnf.fr/dossitsm/b-thomaa.htm).

Ses principes de travail sont présentés comme :

# une confiance active en la raison,
# une référence permanente à la nature.

ce qui préfigure Roger Bacon et la future méthode expérimentale (qui commettra bien entendu à cet égard un parricide, mais c'est ainsi que l'on progresse).

Un hadith musulman, quant à lui, recommande "d'aller chercher le savoir jusqu'en Chine".

Alors pourquoi cette faillite scientifique du monde musulman depuis le XVIIIème siècle ? Il semblait bien parti pour être à égalité, dans le domaine, avec l'Occident.

Et ceci ne m'éclaire pas vraiment :

http://www.bladi.net/modules/newbb/sujet_10385_6.html

1098482 Publié le 31/05/2004 à 15:39 supprimer cette contribution
Et cela a été vrai au moins une fois, si ce n'est deux ou trois :

1. Copernic, puis Galilée montrent que la Terre n'est ni fixe, ni au centre de l'Univers, contraireent à l'enseignement d'Aristote et à une lecture au pied de la lettre du livre de Josué dans la Bible...

mais un peu plus loin

2. Kepler se rend compte que les orbites obéissent à des lois superbes, et Newton à de bien plus belles encore. Qui dit loi suggère législateur. Aïe !

Un autre exemple ?

1. Darwin montre par la quantité remarquable d'exemples qu'il ramène de son voyage du Beagle que l'évolution qui a présidé à la formation des espèces actuelles ne doit rien à la mansuétude divine. C'est au contraire l'indifférence la plus cruelle qui les a modelées "à coup de sang sur des milliards de griffes et de dents". Ce fils de pasteur en perd la foi.

mais un peu plus loin

2. Le jésuite Teilhard échafaude une hypothèse audacieuse sur l'hominisation et l'humanisation, s'autorisant à en déduire une convergence vers un mystérieux "point Omega" où la nature se confondrait avec son créateur. Le Vatican, prudent de nature, met le livre à l'Index. "Le phénomène humain" n'en fera pas moins un succès mondial tout de même, pour le plus grand bien de l'image de LCDJ.

Un petit dernier pour la route ?

1. L'immensité des distances spatiales face à la taille de l'homme est si désespérante que l'on relate au moins un suicide à la sortie d'une conférence sur le sujet. Ah, qu'elle est loin, la Terre de la Genèse et des rassurants "Verts pâturages" !

mais...

2. L'hypothèse d'un "Big bang" suggérée par l'Abbé Lemaître et apparemment confirmée par les travaux d'Einstein remet le "Fiat lux!" à la mode, à tel point que c'est pour des raisons largement théologiques que Stephen Hawking piochera la question jusqu'à la limite de ses forces.


Alors, qu'en conclure ?


Rien pour le moment, sauf une chose : ces allers et retours sont trop suspects pour s'apparenter à la découverte du savoir telle qu'on la voit actuellement. Elle ressemble plutôt à une partie de tennis, et si je vois qui fait le service, je m'interroge sur la nature de ce qui renvoie les balles si vite et si fort.

1098482 Publié le 31/05/2004 à 15:55 supprimer cette contribution
Citation:
vous êtes bien gentils avec vos citations... mais vous,vous n'avez rien à dire, personnellement
Il ne faut pas sombrer dans ces poncifs, Alixe. Lorsque tu choisis des mots, c'est exactement pareil que lorsque tu choisis tes citations. Le choix entre citations est simplement un peu plus vaste, et permet donc de faire un peu plus court.

Pour le reste, tout mot est connoté lui aussi, et pas par toi. Accepter d'utiliser un vocabulaire donné, c'est "acheter" qu'on le veuille ou non, et au moins le temps d'en démonter une partie, le système de pensée qui va avec. Simplement, il est plus facile de décortiquer une citation qu'un mot. Avantage donc aux citations.

Sous réserve que celles-ci servent de point de départ à la réflexion, et non de frontières à celle-ci. Ce qui était le cas.
1035541 Publié le 31/05/2004 à 16:00 supprimer cette contribution
citation alixe:"tout ce qui est ecrit n'est pas forcément vérité.

Le savoir nous éloigne des livres saints......mais pas de Dieu ,si on y croit."


franchement là alixe je suis scotché
747518 Publié le 31/05/2004 à 18:49 supprimer cette contribution
tres bien dit .....Andréas
747518 Publié le 31/05/2004 à 18:58 supprimer cette contribution
Mais Mikael je suis athée .......et un peu agnostique........

je pense que nous,nous ne faisons que passer,et que t'en qu'à faire autant le faire bien ,en harmonie avec sa conscience..

Mais la science est sans limites......au fur et à mesure qu'on avance les limites reculent..

Je n'ai pas la foi.......mais je n'ai rien pour la remplacer.

Si qqun a été elevé dans la foi ,même s'il s'instruit......il lui restera ce petit qqchose .......

La science détruit les superstitions.........les religions......les livres "saints".....pas l'idée de Dieu.
Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 31/05/2004 à 20:19 supprimer cette contribution

"Les amis de la Vérité sont ceux qui la cherchent et non ceux qui se vantent de l'avoir trouvée"
1035541 Publié le 01/06/2004 à 12:44 supprimer cette contribution
alixe: "Mais Mikael je suis athée"
je ne le crois pas alixe

citation alixe:""La science détruit les superstitions.........pas l'idée de Dieu."""""
Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 01/06/2004 à 14:55 supprimer cette contribution
C'est que le dieu des philosophes, universel, nécessaire selon certains, et admis comme étant hors du temps en tant que principe générateur de toutes choses y compris le temps, n'a que bien peu à voir avec le dieu des religions, pourvu de toutes les imperfections humaines (colérique, jaloux, boudeur, égocentrique, mesquin et revanchard...), qui s'occuperait de près des petites affaires des hommes, et à qui on serait censé expliquer ce qu'il doit faire au moyen de la prière.

Non. Un philosophe peut sans doute être déiste. Un physicien peut aussi, devant l'agencement particulièrement des lois physiques, éprouver un sentiment voisin du religieux. Un biologiste, un astrophysicien aussi. Mais aucun d'entre eux ne peut prendre au sérieux les religions telles qu'enseignées dans des siècles où les hommes se forgeaient de la réalité une image sans rapport aucun avec celle qu'ils ont su dégager aujourd'hui.

931642 Publié le 01/06/2004 à 21:29 supprimer cette contribution
Bien le Dieu des philosophe pour moi est des plus évident, mais que celui ci , quand au Dieu des religions enfin Paganel c'est le dieu des religion du livre, enfin biblique, celui du Taoïsme est bien plus proche du Dieu des philosophes, celui du Boudisme, bien il n'y en a pas, Celui du Bramanisme est aussi transcendant, chez les Sinthos c'est la nature, Donc du panthéisme. Celui de Spinnozza est le Dieu des philosophes bien qu'on lui a atribué une vision panthéiste tout comme a Giordano Bruno hors tel n'est pas le cas des deux. Puis les écrits d'Abélard sont interressant, j'en ai malheureusement lus des fragments, mais pour son époque avec le poids de l'églises je trouve qu'il fait preuve d'une certaine indépendance et d'une certaine hardiesse, c'est assez occulte mais avec cette tain d'inquisition.
Quand au gnostique, bien c'est la connaissance qui est libératrice de l'homme hormis la connaissance il n'y a qu'illusion. Je pense mettre par la suite quelque écrit gnostiques sur le site, assez interressant. Mais par la sciences ont peut dire que c'est une voie royale de la connaissance de Dieu, avec l'outil mathématique par exelence qui permet de mieux l'appréhender. Pas pour rien Pytahgore avec ses nombres.
1035541 Publié le 01/06/2004 à 22:37 supprimer cette contribution
mon paganel,belle contribution vraiment ,je n'ai jamais dit qu'il fallait reciter des allellouias toute la journée
Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 02/06/2004 à 04:15 supprimer cette contribution
Citation:
Pas pour rien Pythagore avec ses nombres
Il aurait bien aimé l'histoire du principe d'exclusion de Pauli et des couches s, p, d, f, l'ami Pythagore : http://electron6.phys.utk.edu/qm2/modules/m11/Atomic%20Spectra.htm

Quant à la mécanique ondulatoire, qu'est-ce que ça l'aurait fait bicher !

Pythagore, Platon, Aristote, Léonard de Vinci, Boscovitch, Buckminster Fuller : des victimes du pire exil qui soit : avoir été obligés de vivre avant l'époque qui leur aurait été comme un gant.


Yla : Ils ne sont pas les seuls

Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 02/06/2004 à 04:24 supprimer cette contribution
Citation:
Quand au gnostique, bien c'est la connaissance qui est libératrice de l'homme hormis la connaissance il n'y a qu'illusion.
Hélas, Prométhée :

CLI.

J'ai eu des maitres éminents. Je me suis réjoui de mes progrès, de mes triomphes. Quand j'évoque le savant que j'étais, je le compare à l'eau qui prend la forme du vase et à la fumée que le vent dissipe.


CLII.

Pour le sage, la tristesse et la joie se ressemblent, le bien et le mal aussi. Pour le sage, tout ce qui a commencé doit finir. Alors, demande-toi si tu as raison de te réjouir de ce bonheur qui t'arrive, ou de te désoler de ce malheur que tu n'attendais pas.


CLIII.

Puisque notre sort, ici-bas, est de souffrir puis de mourir, ne devons-nous pas souhaiter de rendre le plus tôt possible à la terre notre corps misérable? Et notre âme, qu'Allah attend pour la juger selon ses mérites, dites-vous? Je vous répondrai là-dessus, quand j'aurai été renseigné par quelqu'un revenant de chez les morts.


CLIV.

Derviche, dépouille-toi de cette robe peinte dont tu es si fier et que tu n'avais pas à ta naissance! Endosse le manteau de la Pauvreté. Les passants ne te salueront pas, mais tu entendras chanter dans ton coeur tous les séraphins du ciel.


CLV.

Ivre ou altéré, je ne cherche qu'à dormir. J'ai renonce à savoir ce qui est bien, ce qui est mal. Pour moi, le bonheur et la douleur se ressemblent. Quand un bonheur m'arrive, je ne lui accorde qu'une petite place, car je sais qu'une douleur le suit.


CLVI.

On ne peut incendier la mer, ni convaincre l'homme que le bonheur est dangereux. Il sait, pourtant, que le moindre choc est fatal à l'urne pleine et laisse intacte l'urne. (?)


CLVII.

Regarde autour de toi. Tu ne verras qu'afflictions, angoisses et désespoirs. Tes meilleurs amis sont morts. La tristesse est ta seule compagne. Mais, relève la tête! Ouvre tes mains! Saisis ce que tu désires et ce que tu peux atteindre. Le passé est un cadavre que tu dois enterrer.


CLVIII.

Je regarde ce cavalier qui s'éloigne dans la brume du soir. Traversera-t-il des forêts ou des plaines incultes? Où va-t-il? Je ne sais. Demain, serai-je étendu sur la terre ou sous la terre? Je ne sais.


CLIX.

"Allah est grand!" Ce cri du moueddin ressemble à une immense plainte. Cinq fois par jour, est-ce la Terre qui gémit vers son créateur indifférent?


CLX.

Le Ramazan' est fini. Corps épuisés, âmes fanées, la joie revient! Les conteurs savent des histoires nouvelles. Les porteurs de vin, les marchands de rêves lancent leurs appels. Mais je n'entends pas celui qui me rendra la vie, celui de ma bien-aimée.


CLXI.

Regarde ce ruisseau qui brille dans ce jardin. Comme moi, décide que tu vois le Kaouçar et que tu es dans le Paradis. Va chercher ton amie au visage de rose.


CLXII.

Tu ne vois que les apparences des choses et des êtres. Tu te rends compte de ton ignorance, mais tu ne veux pas renoncer à aimer. Apprends qu'Allah nous a donné l'amour comme il a rendu certaines plantes vénéneuses.


CLXIII.

Tu es malheureux? Ne pense pas à ta douleur, et tu ne souffriras pas. Si ta peine est trop violente, songe à tous les hommes qui ont souffert inutilement depuis la création du monde. Choisis une femme aux seins de neige, et garde-toi de l'aimer. Qu'elle soit, aussi, incapable de t'aimer.


CLXIV.

Pauvre homme, tu ne sauras jamais rien.. Tu n'élucideras jamais un seul des mystères qui nous entourent. Puisque les religions te promettent le Paradis, aie soin de t'en créer un sur cette terre, car l'autre n'existe peut-être pas.


CLXV.

Lampes qui s'éteignent, espoirs qui s'allument. Aurore. Lampes qui s'allument, espoirs qui s'éteignent. Nuit.
931642 Publié le 02/06/2004 à 05:14 supprimer cette contribution
Dejà un Dieu qui est dans le temps est forcément soumis au temps donc comme tout ce qui est soumis au temps corruptible, si il est corruptible il ne peut être dieu. Dieu se situe forcément hors du temps.
Mais Paganel j'ai pas envie de parler de Dieu, car trop d'idées erronées sont entaché a ce mot, trop d'a priori. Je prefere usité d'un autre mot plus explicite et qui formule mieux ce dont nous parlons, le Nouç
Nous avons des textes grecs ( et oui et encore je fais caguer avec mes grecs certain aimerai bien que j'aille m'y faire voir chez les grecs ) , textes hermétique, et gnostique. Qui nous disent très explicitement qu'au commencement une volonté du Nouç suprème engendra dans un immense cri des jumeaux unis qui était une unions d'un principe de feu et d'eau un des Jumaux eu un besoin de création et créa le cosmos l'autre jumeaux eu alors besoin de crer et demanda au Nouç suprème la permission de creer a travers l'oeuvre de son frêre, la permission lui fut donner mais qu'a travers la connaissance de l'oeuvre de celui ci. Alors il se mit a apprendre a la connaître et devant la matiere il se prit d'amour pour la matière et celle ci lui rendit son reflet alors il décida d'habiter a travers la matiere et en celà il devient double immortel de par sa nature fondamentale, mais mortelle car il est dans la matière et que celle ci est soumise à la mort c'est a dire à la corruption au changement, nous serions nous autre hommes ce frere jumeau initial, dans cette matière pour apprendre a la connaitre et la transformé mais voué a la corruption dans notre matière car matière, mais immortel de par notre essence essentielle, notre frêre jumeau est le fameu démiurge, au moment de notre mort nous avons si nous en faisons aucune attache, retrouver notre état primordial de bien.
mais l'idée developpé n'est pas si stupide que ça, je m'expliquerai ultérieurement a cet égard.
747518 Publié le 02/06/2004 à 11:26 supprimer cette contribution
Paganel........

.........

Comment reconnaître qqun de bien
747518 Publié le 02/06/2004 à 11:35 supprimer cette contribution
Ce qui me fait douter de Dieu......c'est qu'il a été inventé par l'homme qui a peur .

Et la peur n'est pas "connaissance",c'est le contraire..........

DONC......
Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 02/06/2004 à 12:17 supprimer cette contribution
Citation:
je fais caguer avec mes grecs certain aimerai bien que j'aille m'y faire voir chez les grecs
Si tu es en train de caguer, ce n'est pas forcément le meilleur moment pour ça
Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 02/06/2004 à 12:25 supprimer cette contribution
Citation:
Ce qui me fait douter de Dieu......c'est qu'il a été inventé par l'homme qui a peur .
Certes, mais les lois diaboliquement précises auxquelles obéit la matière depuis apparemment bien avant l'apparition de l'homme, elles ont été inventées par qui et par peur de quoi, elles ?

Non, Alixe, nous sommes obligés de convenir qu'il y a là un grand mystère pour le moment.

Rien ne plaide pour un dieu anthropomorphique, c'est entendu, mais je pense par ailleurs que nous comprenons pour le moment aussi bien le monde que des mites dans une penderie, ou des cafards dans un téléviseur (il parait que ça s'est vu : ils aiment la chaleur et se régalent de manger les isolants des câbles!) comprennent l'endroit où ils vivent.

10^40, voilà l'échelle de temps et d'espace dans laquelle nous pouvons voir, et nous n'avons pas même idée de ce qu'il y a au-delà du temps. Des hypothèses, oui, à foison, mais pas encore d'expérience concluante.

Je suis presque persuadé de deux choses : quand on trouvera, une fois de plus on va se dire "Bon sang, mais nous avions la vérité sous notre nez depuis des décennies!", et d'autre part, comme le pressentait Renan : "Rien ne nous dit que la vérité que nous découvrirons nous semblera agréable"


Pag qui va essayer de devenir centenaire tout de même, histoire de ne pas s'être déplacé sur ce monde absurde pour rien. Ce qui sera découvert après 2048, je ne le saurai jamais. Bien beau si j'atteins 2038, 2028, 2018 ou même 2008
747518 Publié le 02/06/2004 à 20:21 supprimer cette contribution
994513 Publié le 03/06/2004 à 18:44 supprimer cette contribution
Citation:
Ce qui me fait douter de Dieu......c'est qu'il a été inventé par l'homme qui a peur .
J'ai tendance à penser que l'homme qui à peur invente les dieux et que l'homme qui veux le pouvoir invente Dieu.
Citation:
Pag qui va essayer de devenir centenaire tout de même, histoire de ne pas s'être déplacé sur ce monde absurde pour rien.
Cela me fait penser au mythe de Sysiphe. Je vais me joindre à toi, mais puisque ma mémoire n'est pas aussi performante il faut que j'insiste sur le système de classement.





931642 Publié le 07/06/2004 à 08:28 supprimer cette contribution
Bien non Alixe, ce n'est pas par ce que le christianisme donne la peur que l'homme à peur ,combien de religions ou de systéme croyant en Dieu ne sont pas basé sur la peur.
Tout le problème reside sur sa nature et de la relation qu'il a avec la création.
Mais de dire que nous sommes là comme ça, par le simple hazard, c'est par trop simpliste, nous avons des 'éléments' qui sont trop précis pour que nous soyons là et le hazzard n'a pas pu les faire, alors si ce n'est le hazard c'est quoi.

Regarde je vais essayer par analogie, c'est pas très bon, mais celà peut aider à la comprehension. Nous avons des fourmis, celle ci ont une masse cerébrale comparé a la notre ridicule, tu prends une fourmis individuellement elle parait stupide, mais la fourmilliere est une oeuvre d'architecture, la vie des fourmis est passionnantes, beaucoup de choses qu'elles font en commun une inteligence du groupe est là. Pour les bancs de Harengs c'est idem, il agissent tous ensemble comme s'il s'agissait d'un seul individu. Pour les virus c'est un peu pareils, récemment on s'est rendu compte d'une inteligence des virus, elle vient d'ou ???. Puis tu prends nos cellules bien isolé c'est pas grand chose pourtant dans cet assemblage hétéroclite celà fait une inteligence humaine. Pourquoi donc pas immagine des élément constitutif de la matière, comme des quarcks qui auraient de par le nombre une inteligence et une volonté. Isolément c'est rien mais dans le tout ce serait quelque chose, une conscience immatérielle. C'est même probablement quelque chose qui constitue les quarks en pouvant être hors et dans le temps comme une fréquence. Mais ce tout que l'on ne peut apprehender sommes toute que par l'outil mathématique, pourrait être source et volonté de ce tout.
747518 Publié le 07/06/2004 à 11:21 supprimer cette contribution
Mais Promethé je suis comme toi ,modeste devant les choses que nous n'apprehendons pas........

S'l y a des intelligences positives il y a aussi des intelligences négatives....

les predateurs utiles
les métastases du cancer
les mauvaises herbes.........etc

j'en passe et des meilleures,ne serait-ce que devant une rupture d'anevrisme..... pleurer

Alors ce qu 'il y a derrière tout çà c'est une intelligence complètement amorale........donc le hasard

931642 Publié le 07/06/2004 à 12:10 supprimer cette contribution
Pourquoi amorale, c'est une anomalie de notre humanité, la morale, et pour son propre intérêt. Nous devons tuer pour vivre tu crois que c'est moral, mais nous devons vivre. Un chat qui mange une souris c'est pas chouette pour la souris , mais ça limite la prolifération des souris. Un insecte est écrasé par un pas d'enfant, celà a la même gravité que si je me prenait un bloc de rocher sur la tête. Faut regarder a un autre niveau, c'est quoi l'homme peau de balle et varieté, nous ne sommes aucunement le centre du cosmos, nous n'avons qu'un interêt limité a nous même.
747518 Publié le 07/06/2004 à 12:44 supprimer cette contribution
Nous ne sommes rien par rapport à l'univers....d'accord....mais pour moi je suis importante.....

Donc ce qui me fait du mal c'est amoral........et l'intelligence qu'il y a derrière toutes ces constructions je m'en fiche éperdument.........

Je n'ai pas demandé à exister.........j'aurais bien aimé être une amibe.........eh ben non........l'intelligence idiote m'a fait naître ce que je suis..

intelligence aléatoire.....

et puis tes fourmis elles aussi elles ont connu l'évolution.......

Aforce de faire des essais le hasard nous a créés mais dis-donc que de morts derrière nous .....les brontausores et leurs copains les coqquillage...

j'y crois pas à l'intelligence extra terrestre ......rien qu'un immense univers qui tourne depuis l'éternité et qui continue sans conscience.........

si nous on a une conscience l'univers n'en a pas............alors
747518 Publié le 07/06/2004 à 12:50 supprimer cette contribution
la souris est faite pour le chat.......

alors tu crois que l'IDIOT qui est derrière tout çà a fait le chat pour manger les souris..........ben pourquoi y'a des souris.......

c'est complètement crétin,cette façon de creer et toi tu parle d'intelligence............

Moi je parlerais plutôt de l'inconscience du hasard
687571 Publié le 07/06/2004 à 19:03 supprimer cette contribution
Je dois avouer que cette évolution de la matière vers la vie, et de la vie vers la sagesse (si je puis m'exprimer ainsi), a quelque chose de troublant à mes yeux. Comme s'il y avait un but quelque part. Mais qui dit but dit intentionnalité, et comment des particules s'organiseraient de façon consciente ?
Alors le hasard. Sur des milliards de générations, des mutations surviennent, et de nouvelles espèces animales ou végétales voient le jour, et si elles vont bien dans une niche écologique ou une autre, si elles représentent une évolution, si elles sont mieux adaptés à l'environnement qu'une espèce cousine, alors elles survivent, et donnent la génération suivante. Il est possible par le hasard que les organismes uni-cellulaires deviennent par mutation des organismes pluri-cellulaires, et qu'à partir de là, à force de mutation, on arrive à la complexité d'un oeil, d'un tissus nerveux, d'une patte, etc. Sur les milliards et les milliards de générations, il est possible que le hasard des mutations donnent au final (pour l'instant), l'homo sapiens, lequel se pose des questions sur les raisons de sa place dans l'univers.

Mais la grande question demeure. Pourquoi fallait-il aller au de plus en plus complexe ? De plus en plus savant ? Le système Univers a-t-il eu l'intention d'évoluer jusqu'à nous ? Le hasard peut-il avoir de l'intentionnalité ? Dans ma théorie, que j'ai déjà exposé maintes fois sur ces forums, le hasard est en partie dirigé dans ses manifestations par une force d'évolution, qui serait simplement une des lois régissant l'univers. L'intérêt de ma petite théorie est qu'elle se passe de conscience cosmique. Mais comme ce n'est qu'une théorie en l'air (puisqu'impossible à vérifier scientifiquement), les grandes questions demeurent.
747518 Publié le 08/06/2004 à 10:02 supprimer cette contribution
de plus en plus complexes en raison des multitudes de mutations......et c'est pas fini....notre génome est prêt à se laisser manipuler.....la preuve les OGM

La finalité ,c'est une question d'homme car nous avons ,nous,toujours besoin d'un but.......l'univers non.....

687571 Publié le 08/06/2004 à 13:16 supprimer cette contribution
L'évolution passerait-elle désormais par l'HGM ? (Humain Génétiquement Modifié)
Je n'ai qu'une chose à dire :
994513 Publié le 08/06/2004 à 19:17 supprimer cette contribution
Citation:
L'évolution passerait-elle désormais par l'HGM ? (Humain Génétiquement Modifié)

Cela ce pourrait bien! Personnellement, je ne pense pas que l'humanité soit suffissamment avancé au point de vue sociale, en se moment, pour bien gérer les risques inhérents à cette pratique. Parmi ces risques, certains peuvent avoir une composant de comportement sectaire/religieux. Je ne vois pas cela comme étant une priorité.

747518 Publié le 09/06/2004 à 20:44 supprimer cette contribution
genes humainement modifiés........oui......et ceux qui se modifient tout seuls.........comme les virus ou autre bestiole qui s'immunisent contre nos médocs......

Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 26/06/2004 à 12:07 supprimer cette contribution
En fait ils ne "s'immunisent" pas. Ceux qui ne sont pas immunisés au départ crèvent, et il reste les autres, voilà tout.

Tu as au départ peut-être 1% de souches résistantes à un antibiotique donné; à force d'utiliser l'antibiotique en question, tu finis par amener ce pour centage à 40% et plus, voilà tout.

Principe de Darwin : "les survivants survivent". Quand on pense qu'il y a eu du monde pour se sentir obligé d'en douter
1 | Page 2

Forums > Philosophie Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Relation des religions avec le savoir| Suivant >>
Conditions générales Contact