glou,glou,dit,economie
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > Economie - FinancesAller à la dernière page
<< Précédent |

"Glou, glou", dit l'économie...

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 22/02/2013 à 11:24 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Aaaargn !
Citation:
Le déficit public de la France devrait atteindre 3,7% du PIB fin 2013, au lieu des 3% auquel le pays s'en engagé, et il se creuserait légèrement à 3,9% fin 2014 à politique inchangée, estime la Commission européenne.

L'exécutif européen table sur une croissance économique de 0,1% cette année en France avant une accélération à 1,2% en 2014. Le chômage devrait continuer à croître pour atteindre 10,7% de la population active cette année et 11 % l'an prochain.

Conséquence de la persistance des déficits, la dette publique de la France devrait atteindre 93,4% du PIB cette année et 95,0% l'an prochain.
Oui, mais :

ceci devrait mettre Alex et Trazi d'accord, pour une fois.


Alex : du moment qu'on me demande de dire non, je suis toujours d'accord

2719517 Publié le 22/02/2013 à 15:06 supprimer cette contribution
il y a une analogie flagrante entre la trajectoire de la france et celle de la grece...
de la meme maniere les damnés de la subvention d'etat et les fonctionnaires ont rejeté la politique de droite pour se jeter sur le PS local en croyant qu'ils seraient protégés

on a vu la suite...

tous les partis de gouvernement se sont fait jeter..
le pays est en ruine

nous y allons ce n'est qu'une question de temps..

je sens que le marché noir c'estait une bonne idée
Paganel, antisémantique - 980920 lui écrire blog Publié le 25/02/2013 à 02:17 supprimer cette contribution


Ce qui est cocasse est que, comme le sait n'importe quel étudiant de première année d'économie, l'argent prêté par les banques provient de leur création de monnaie, est donc essentiellement fictif

Les rois de France étaient moins cons : leur première préoccupation était en effet d'interdire aux seigneurs locaux de battre monnaie. Charlemagne punissait de mort ceux qui s'y essayaient. Il n'y a pas eu de crise du temps de Charlemagne.

2719517 Publié le 25/02/2013 à 08:46 supprimer cette contribution
voila

mais le pire c'est que si il n'y a pas assez de couillons pour adhérer a ce principe la croissance est nulle et les impôts montent..

arff
Page 1

Forums > Economie - Finances Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | "Glou, glou", dit l'économie...| Suivant >>
Conditions générales Contact