portes
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

Les portes

Impression :

(Détail)


Les chemins, parcourus les pieds nus
Ont durci les peaux, cornés la sensibilité
La poussière soulevée, les cailloux déformés
Cœur de pierre, statue sans âme au regard vide
Sur les portes qui se ferment sans envie
Lourdes, tel un lit de clou qui se verrouille
Sur un avenir, un levé fragile sensible de désirs
Il fait peur cet inconnu, expériences de répétitions
Marche en mémoire destinée d’une vie
Découverte de paradis empoissonnés
Les amarres cassés par la tempête
Dérives sans cap aux courants incertains
Approche d’un monde, d’un être meilleur
Etre soi sans retenu, à vif de biens êtres
Reposé, épaulé libre de pleurer de rire
Ouvrir ses nouvelles portes sans chercher les clés
Magie de soi, secret d’un elfe aux cheveux dorés
Envolé de sens au cœur serré en tête à tête apesanteur
La chaleur d’une porte qui s’ouvre accalmie repos tendresse
Libre d’être, pas a pas bouleversé par sa peau sucré
L’embrasser, envies solaires rêves inavoués de l’aimer
Portes à ouvrir, Portes à aimer, Portes à pousser
Les bras tendus, debout sans armure bouclier en soie
Respire, vibre sans chaîne, pleure d’envie de joie
Courir sur le pont levis du destin, bruit de sabots
Qui chantent le mystère de l’amour, foulard d’un cavalier
Troubadour d’un cœur, douceur d’une lyre baiser d’aimer
Rêver, on ressemble qu’à ce qu’on fait
Sans rien cacher, dire ce qui nous fait on peut s’aimer…
Les dents serrés, bélier en mains, ouvrir cette porte sans fâcher
Horizons, sans légion, sans démon, plus de pierre, plus de fer, pas de guerre
La chanson du feu, la cartouche qu’il me reste, croiser le fer pour une guerre perdue d’avance.


Enregistré le 28 Mars 2009 à 22:46
par 2428966

Oeuvre Originale

Auteur :
Dimi
Conditions générales Contact