scandale,illettrisme
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > Education - scolarité - enfantsAller à la dernière page
<< Précédent |

Le scandale de l'illettrisme

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Mimi17rft - 1568753 lui écrire blog Publié le 12/10/2007 à 09:19 Demander à la modératrice de supprimer ce forum

C'est encore un sujet tabou.

Même si, dans les réunions de parents d'élèves et a la sortie des établissements, on ne parle que de cela.

De plus en plus d'élèves on du mal à lire et à écrire correctement.

La faute à la civilisation de l'image ?

Aux inégalités sociales ?

Aux méthodes pédagogiques ?

1796406 Publié le 12/10/2007 à 09:52 supprimer cette contribution
Citation:
De plus en plus d'élèves on du mal à lire et à écrire correctement.

La faute à la civilisation de l'image ?

Aux inégalités sociales ?

Aux méthodes pédagogiques ?


Sujet honteux, tabou qui montre que le système éducatif (je sens que Carlow va me botter les fesses ) parfois n'est pas à la hauteur.

Il existe des circulaires ministère de l'éduation nationale, des assocations ou organismes (CMPP, RASED) qui prennent le relais dans le dépistage et suivi de certaines maladies "handicapantes" (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, TDA-H etc ...) dans l'apprentissage de la lecture.

Si les parents ne sont pas attentifs aux problèmes d'apprentissage à la lecture dès la maternelle, voir le CP, certains professeurs d'école ne sont pas formés ou mal formés à ce dépistage.

Plus le dépistage ou diagnostic se fera tôt, mieux l'enfant sera pris en charge et peut-être sauvé de l'illétrisme. Mais encore faut-il habiter dans une région qui s'en donne les moyens.

Nous avons mis 13 ans avant que le problème de lecture de mon fils soit diagnostiqué exactement, reconnu et traité, malgré tous mes efforts pour dire tout haut que mon fils avait un problème.

Et quand le couperet du diagnostic te tombe sur la g***, pour mon fils, il était trop tard ou quasiment.

A 9 ans il a été reconnu dyslexique, dysotrthographique avec dyscalculie massive, 3 ans de perdu, 3 ans à courir et à culpabiliser quand des professionnels psychologues et/ou enseignants, vous disent "mais Madame c'est vous qui avez un problème pas votre fils, vous devriez vous faire soigner"

A 13 ans couperet complémentaire, car le précédent diagnostic était incomplet, rapprochement auprès d'une structure lourde hôpital des enfants, centre du traitement du langage et du comportement et là enfin, nous avons pu comprendre, TDA-H : troubles déficitaires de l'attention - hyperactivité avec impulsivité et agressivité.

Mais aucune structure pour expliquer, aiguiller, conseiller ou prendre en charge les patients. Moralité on perd du temps, on baisse parfois les bras et cette maladie neurologique prend des ampleurs catastrophiques psychologiques (échecs, mésestime de soi, frustrations horribles, colère, auto-mutilation, TS, rupture sociale parfois etc ...).

Tout cela se passe en France au XXIe siècle

Alors qu'au Canada, USA ou même en Belgique, ce genre de problème est pris en charge, suivi très rapidement par des structures adaptées et personnels formés.
Voir tout simplement sur google pour comprendre, pour voir qu'en France, nous sommes en retard sur ce sujet par bêtises politique, sociale ou culturelle. En France, on en parle oui mais rien de plus ou tellement peu...
-démi°°°° - 731109lui écrire blog Publié le 12/10/2007 à 09:57 supprimer cette contribution
on parle des jeunes...

combien de fois ne voit-on pas des adultes à côté d'un panneau indiquant "interdit de fumer" en train de fumer comme de vraies locomotives????

ou encore jeter leur ... à terre alors qu'une poubelle se trouve à quelques mètres.

ou...
recevoir un document informatif... et demander au professeur...
"-A quelle heure les enfants doivent-ils être à l'école?"

vous voulez que je continue???

On vit dans une société où tant de choses sont banalisées...
les enfants comprennent vite le système...
et reproduisent...

La sélection est vite faite...
quand ils veulent construire leur blog... ils ne savent lire les indications....
quand ils jouent à certains jeux informatiques...pas de problème de lecture...
quand... là aussi la liste est longue...

si les parents accordent de l'importance à...
alors curieusement les enfants semblent aussi y montrer de l'intérêt...

Le problème de la lecture est complexe et ne se limite pas à ces quelques pistes...

Mais je crois quil y a des pistes dans ces paradoxes de la communication...

si toutes les infos étaient un tant soient peu respectées... il y aurait déjà un peu de probl en moins dans les écoles au niveau de la lecture...

Mais je n retire pas non plus l'absurdité de certaines questions du genre...

-Comment s'appelle le héros du film?
et autres du genre...
quand le prof demande à ses élèves à le sortie du film "Harry Poter et ... "
Il ne faut pas prendre les gosses pour des idiots...

Cela me rappelle ...
Lorsque ma fille en CP...
-Maman j'ai fini mes calculs...
En bonne mère je lui demande sa feuille pour y jeter un oeil. Plus pour mon égo que par méfiance...
Effectivement elle a fini...
je lis les réponses des 5 premières colonnes... nickel... Quel génie j'ai engendré...
Mais je lis la ligne suivante de 5 colonnes..
Oh OH!... Jotu as fais une faute dans les deux dernières colonnes...
Inquiète je poursuis ma lecture pour la ligne suivante de 5 colonnes...
Des fautes dans chaque colonne et la dernière pas une bonne réponse...
-Mais Jo si tu sais faire tes calculs dans les premières pourquo pas dans les suivantes et pourquoi tout faux à la fin...
et elle de me répondre...
-Ecoute maman, si madame n'a pas compris après 10 calculs que je sais les faire, alors qu'elle tire son plan...
Là, je peux vous dire que c'est un fameux coup de poing dans le ventre que j'ai reçu là...

N'a-t-elle pas raison?

hé bien oui... alors il m'a resté la solution de ...
" si madame demande de faire tous ses calculs...elle a ses raisons et il faut les faire tous aussi bien les premiers que les derniers..."
Bien ma chère Démi... te voilà déjà en train de la faire devenir petit mouton..alors que tu aimerais tant qu'elle fasse ce qu'elle juge bon-intelligent de faire...bref avoir un esprit critique...
Mais si c'est cela éduquer...N'est-ce pas le moyen d'en faire une marginale???

Bref... il m'est d'avis que le problème de lecture reste ... lié à notre société ...
L'école n'est-elle pas le lieu de production de la société... la société forme ce qu'elle a besoin...
pas des gens qui réfléchissent trop...
mais des gens qui exécutent sans trop se poser de question... des petits moutons qui font juste ce qu'on leur demande...

un exemple bien typique...
Passez dans les écoles..; dès le CP
toutes les questions écrites sont lues par les enseignants avant de passer au test...
Pourquoi faudrait-il que l'enfant lise... Le prof va de toutes manières réexliquer...
Et le petit futé qui n'a pas encore fait l'effort de comprendre va dire...
"Madame c'est comme cela qu'il faut faire?"

Ne vous inquiétez pas l'enfant a vite compris...
le prof va expliquer...

On devrait museler certains profs... au moment des contrôles...
On devrait pénaliser les parents qui ne lisent pas les bulletins d'infos scolaires...

tout cela est beau..

On devrait chacun pour soi... se demander...
quel sens je donne à l'écrit, à l'info,...?
et surtout...
quel message est-ce que je fais passer à mes enfants? Tant dans ce que je dis... que dans les messages non verbaux...

On ne devrait pas reporter a faute sur les autres uniquement... On a sa part de responsabilité...


1940628 Publié le 12/10/2007 à 10:00 supprimer cette contribution
bon tant qu'on ne restitueras pas l'Autorité aux profs, et qu'on associeras pas l'effort a la reussite
vous pourrez vous taper le cuk sur la banquise pour faire des etincelles vous n'arriverez a rien
1796406 Publié le 12/10/2007 à 10:07 supprimer cette contribution
Citation:
On ne devrait pas reporter a faute sur les autres uniquement... On a sa part de responsabilité...


Et quand la méthode globale d'apprentissage à la lecture est catastrophique dans certains cas, que le prof dit que ton enfant est en retard mais ne fait rien de plus que le mettre de côté dans la classe, tu fais quoi ???

Dans mon cas, j'ai appris à mon fils, la semi-syllabique, rien néant, puis nous sommes passés à la syllabique le b.a.BA et là miracle çà marche.
Combien de parents essayent par leur propre moyen de se substituer aux professionnels quand leur méthode ne fonctionne pas sur notre enfant ?

Moralité, j'ai un ado de 16 ans dyslexique blabla avec TDA-H qui sait lire mais à quel prix, quelle souffrance pour lui et sa famille, car les professionnels, éducateurs ou para-médicaux (orthophoniste, psy etc ...) n'ont rien vu de l'iceberg qu'il a caché, car un enfant est loin d'être bête et quand il est en échec vis à vis de la lecture, il cache, camouffle, développer une super mémoire auditive, visuelle pour palier son "manque"...

Je dis que c'est à chacun de prendre ses responsabilités dans la branche qui le concerne et l'apprentissage se fait à l'école.
-démi°°°° - 731109lui écrire blog Publié le 12/10/2007 à 10:08 supprimer cette contribution
Citation:
dans le dépistage et suivi de certaines maladies "handicapantes" (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, TDA-H etc ...) dans l'apprentissage de la lecture.



Elles ont bon dos...
toutes ces maladies en dys...

bon système pour déculpabliser...
"Mon fils ne sait pas lire... il est dys..."
"Mon fils ne sait pas calculer, vous savez, car il est dys-...."
Mais zut alors...
Et comment expliquer le champion de la course à pied qui a pulvérisé les records... alors qu'il a été amputé des deux pieds...
voici un autre exemple en attendant que je trouve le lien
amputé et pourtant...
sa mère peut aussi dire...
"Mon fils ne sait plus... car il n'a plus de pieds..."

Tout cela pour dire...
Je travaille depuis pluiseurs années avec des élèves qui pendant tro d'années ont entendu...
"-Mon enfant ne sait pas car il est ..."
Quand dira-t-on à ces enfants dys...
tu es différent, ton cerveau voit les choses autrement, fonctionne autrement, mais tu vas trouver la solution, cela va être difficile mais si tu le veux et que tu t'y mets... tu verras cela ira...
Je peux vous assurer... que tous les dys... avec lesquels je travaille...
si...
-ils acceptent de se mettre au boulot (car la tâche n'est pas mince et plus difficile quand on s'y prend tard)
-les parents sont là pour soutenir et changer leur façon de parler, de fonctionner...
Il est essentiel d'arrêter de trouver des excuses et d'en faire des victimes...
il est essentiel d'en faire des acteurs...
de prendre les choses en mains...
alors...on peut déplacer les montagnes...



1796406 Publié le 12/10/2007 à 10:13 supprimer cette contribution
Citation:
et qu'on associeras pas l'effort a la reussite

Comment mesurer l'effort face à la réussite ???
Un enfant en difficulté peut faire beaucoup d'efforts pour y arriver mais sans forcément un résultat mirobolant et baissera vite les bras si on lui met un "9" et qu'à côté l'appréciation est "n'arrivera à rien dans la vie s'il ne s'en donne pas les moyens"...

Dans le cas d'enfant en difficulté d'apprentissage, il existe une circulaire ministérielle qui précaunise un système de notation parrallèle, à savoir la note et apprécation comme les autres mais en plus un sytème de courbe qui montre et mesure l'évolution de l'enfant, ses progrès sont visualisés et celà motive plus qu'une note basique et un commentaire parfois humiliant.
-démi°°°° - 731109lui écrire blog Publié le 12/10/2007 à 10:28 supprimer cette contribution
Citation:
Un enfant en difficulté peut faire beaucoup d'efforts pour y arriver mais sans forcément un résultat mirobolant et baissera vite les bras

c'est vrai... ô combien...

moi je parle des enfants que je prends en charge...
il faudra faire des eforts...
mais jamais seul...
avec un soutien continu et mesuré...
et là les résutats suivront...en prenant le temps...

oh que oui la plupart des élèves en difficultés sont des courageux...
très courageux
1796406 Publié le 12/10/2007 à 10:41 supprimer cette contribution
Citation:
moi je parle des enfants que je prends en charge...
il faudra faire des eforts...
mais jamais seul...
avec un soutien continu et mesuré...


Démi, mercii de ton témoignage, mais apparemment en Belgique tout se passe différemment.

En France, ces enfants sont scolarisés en système dit classique, ou bien se retrouve dans les classes découverte (4e - 3e) dans le meilleur des cas, ou dans les SEGPA (Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté) ou alors bifurquent vers le CFA (apprentissage) et dans le pire des cas se retrouvent totalement en rupture sociale.

Combien de fois en rencontrant des prof par moi-même ou en réunion parents-Prof, je leur ai appris la maladire neurologique de mon fils (car ce n'est pas l'argument premier que j'avançais) qui était pourtant mentionnée dans le dossier scolaire (on se demande parfois à quoi sert ce fameux dossier), je me suis entendu dire "votre fils a un problème, il est ingérable, il perturbe ma classe, je vais le mettre de côté car j'ai d'autres élèves plus méritants" ???

Le rejet pour sa différence de la part du corps enseignant est très dur à gérer, crois-moi mais je tiens à dire que parfois on tombe sur des personnes exceptionnelles aussi, qui comprennent et réagissent de leur propre chef, des êtres humains ...
-démi°°°° - 731109lui écrire blog Publié le 12/10/2007 à 10:57 supprimer cette contribution
Citation:
Démi, merci de ton témoignage, mais apparemment en Belgique tout se passe différemment


oh que nenni!...
d'autant que j'ai travaillé avec le CRESAS car en Belgique il n'y avait rien à l'époque..
En France, l'aide fonctionnait déjà et reconnue par l'état (les ZEP)...

en Belgique comme en France mêmes constats...
les enfants ne savent pas lire...

je pense qu'il faut voir dans sa vision si quelque chose n'est pas à revoir... avant d'accuser le système et rien que lui...
1796406 Publié le 12/10/2007 à 11:08 supprimer cette contribution
Citation:
En France, l'aide fonctionnait déjà et reconnue par l'état (les ZEP)...

Et quand on n'est pas en ZEP mais au fin fond du fût du monde, on fait quoi ???

Sans accuser qui que ce soit, la méthodologie d'apprentissage de la lecture est peut-être trop rigide non ??
Ca m'a toujours faire rire quant on me dit "c'est à votre fils à s'adapter au système pas à nous"
Le professeur des écoles n'a pas un rôle d'éducateur au départ (en complément de la cellule familiale bien sûr) en plus d'enseigner ??

Franchement quand une méthode d'apprentissage à la lecture ne fonctionne pas avec un élève, pourquoi ne pas en essayer une autre ?
AAhh oui, la directive ministèrielle de l'année ne le prévoit pas...

La méthode globale a fait et fait beaucoup de dégât... Dans les 60-70, c'était la méthode syllabique et notre génération compte-elle plus ou moins d'illétrés que maintenant ?

Ensuite, le contexte socio-culturel est différent, nous avons plus de communautés culturelles différentes qu'autrefois mais qu'est-ce qui est fait pour eux (à part des associations) pour les familiariser avec la langue, la lecture ??
Comment un enfant peut-il vraiment apprendre à lire le fraçais si ses parents ne peuvent l'aider ?
Mimi17rft - 1568753 lui écrire blog Publié le 12/10/2007 à 13:57 supprimer cette contribution

Il faut crever l'abcès.
Depuis des années, les signaux d'alerte se multiplient.
On se lamente sur les élèves qui ânonnent en sixième.
L'opinion s'enflamme sur les calamiteuses conséquences de la méthode globale d'apprentissage de la lecture.
Des parents effarés déplorent les copies truffées de fautes d'orthographe de leurs rejetons.
Ils plaisantent, pour ne pas pleurer, sur celle grammaire fumeuse, le « groupe nominal sujet » et autres « complément d'objet second », qui embrouille petits et grands.
Tout cela mis bout à bout finit par dessiner le tableau d'une authentique faillite : l'école échoue à enseigner correctement le français.
En arrivant en sixième, le mal est déjà fait. Contrairement à ce que l'on ressasse, ce n'est pas au collège, le fameux « maillon faible », que la crise se noue. Mais au primaire, pendant ces années bénies où l'enfant, croit-on, est le mieux pris en charge.
Longtemps, cette dénonciation a été le fait d'un peut noyau de vieux réactionnaires pleurant un âge d'or perdu. On les chambrait ? On ne peut plus. Le mal touche trop d'enfants.
Année après année, près de la moitié des élèves qui entrent en sixième maîtrisent mal leur propre langue.
Et ce ne sont pas quelques grognards qui inventent ces chiffres. Mais l'institution elle-même qui tire la sonnette d'alarme depuis quelques années.
Avec en point d'orgue ce rapport accablant sur l'école primaire que le Haut Conseil de l'Education, une instance consultative créée en 2005, a remis au président de la République.
Les syndicats ont tout de suite réagi, pris de court par cette démarche à front renversé.
Le SNUipp, le principal syndicat du primaire, se sent mis en cause et estime que le HCE « noircit le tableau ».
L'Unsa, un syndicat du secondaire, évoque le manque de « rigueur scientifique » du Haut Conseil... avant de s'aligner sur ce « constat alarmiste ». S'appuyant sur des évaluations du ministère restées jusque-là inaperçues (Note d’évaluation d’octobre 2004, « la maitrise du langage et de la langue française en fin d’école primaire »), le HCE recense en effet à l'entrée en sixième un premier noyau dur d'enfants (15%) qui ne maîtrisent rien du français écrit ou oral : ils souffrent d'un QI trop faible ou d'une dyslexie sévère, ou ils ont subi les conséquences d'un divorce ou de violences qui ont bousculé leur apprentissage.
Au collège, ils vont être les premiers à décrocher et à quitter le système éducatif sans diplôme. On les retrouve, aux journées d'appel de préparation à la défense, étiquetés « illettrés ».
Si seulement la défaillance du système s'arrêtait là ! Mais le Haut Conseil identifie un deuxième groupe d'élèves (25%) aux acquis fragiles, « condamnés à une scolarité difficile au collège et à une poursuite d'études incertaine au-delà ».



Mimi17rft - 1568753 lui écrire blog Publié le 12/10/2007 à 13:58 supprimer cette contribution
Citation:
ça devrait pas être sous éducation ce fil mimi ?

voila qui est fait



Mimi17rft - 1568753 lui écrire blog Publié le 12/10/2007 à 21:45 supprimer cette contribution
Citation:
je suis dyslexique/dys-etc ...

moi je sais pas si je suis dys..., mais une chose est sur, je ne suis pas bis

913080 Publié le 13/10/2007 à 10:59 supprimer cette contribution
"Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c'est fatigant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications."

fait dire St-Ex à son Petit Prince...

Je n'ai pas vraiment le courage de rentrer dans ce débat : j'ai trop de choses à dire.
913080 Publié le 13/10/2007 à 12:13 supprimer cette contribution
Faisons tout de même un effort...

Le problème de l'illettrisme, comme tout problème "sociétal" est extrêmement pollué.



1) D'abord par un paradoxe :

"Il y a de plus en plus d'illettrés en France aujourd'hui et c'est scandaleux !"

Non. L'illettrisme recule régulièrement depuis Jules Ferry.
Par contre, et c'est là le paradoxe, il est plus handicapant aujourd'hui qu'hier d'être illettré : l'informatique, l'image, la communication en général font de notre monde actuel un monde dans lequel savoir lire et écrire est essentiel.
C'est la souffrance de l'illettré qui est scandaleuse.



2) Ensuite par un sophisme :

"Lire est une compétence accessible à tous."

Comme marcher, par exemple, pour tout petit d'homme normalement constitué.

Eh bé non plus :
je sais très bien en écrivant ma contribution (chuis "émetteur") qu'elle ne sera pas lue au même niveau par tous (vous êtes "récepteurs"). Elle sera lue plus ou moins vite, plus ou moins correctement, mes mots n'ayant pas la même signification pour tous. Vos "feedbacks" différents en seront la preuve.
Lire est un acte complexe que tout le monde ne maîtrise pas au même niveau.
Et je ne parle ici que de la lecture d'un texte.
Lire des images, souvent bougeantes et sonorisées est aussi très complexe. Tout émetteur dans ce cas le sait, surtout quand il veut "propagander". (Voir medias)


3) Enfin, d'une fausse route :

"C'est la faute aux nouvelles méthodes de lecture et notamment à la globale."

Re re non : nous sommes là dans le fantasme médiatique le plus idiot.
Le débat sur les methodes est d'une stérilité absolue, et je parle du haut de mes 25 ans de CP, sur 33 ans de carrière.

Citation:
Il n'existe pas de méthode qui puisse empêcher un enfant d'apprendre à lire. Il n'y a que de mauvais maîtres : ceux qui considèrent leur classe comme un groupe et qui oublient les individus.
Carlow. Prix Nobel de pédagogie. XXI ème siècle.










Sur cet élan de modestie,

QUE FAIRE ?



J'ai quelques pistes à proposer, développées dans "rue des écoles".

Mimi17rft - 1568753 lui écrire blog Publié le 14/10/2007 à 13:25 supprimer cette contribution
Citation:
J'ai quelques pistes à proposer

mais seront elles écouté

1945139 Publié le 15/10/2007 à 14:04 supprimer cette contribution
des le reveil les enfants sont devant la tele
passifs
sans aucun effort a faire
dans un monde virtuel

sans télé ils resteraient
presents
paseraient maintes questions aux parents
liraient les emballages
et apprendraient à lire presque tout seuls

ON LES REND AMORPHES.............
Mimi17rft - 1568753 lui écrire blog Publié le 15/10/2007 à 20:44 supprimer cette contribution
Citation:
des le reveil les enfants sont devant la tele
passifs
sans aucun effort a faire
dans un monde virtuel

et comme les parents sont devant l'ordinateur, dans un autre monde virtuel, on et pas sortie de la me.rde

1945139 Publié le 15/10/2007 à 23:16 supprimer cette contribution
internet n'est pas un monde virtuel...

c'est un moyen de communication avec le monde entier ,en sachant qu'on y trouve le pire comme le meilleur
et de consulter des sites qui vous interessent
un illettre ne peut se servir de l'ordinateur
et quand les enfants en ont besoin il doit faire des recherches et donc reflechir.sous l'oeil des parents.
Bien sur si les parents ne donnent pas l'exemple le reste n'a aucune valeur.

LA tele par contre avec ses histoires pueriles
ses humoristes grossiers
ses films plein de sang et de stupre
la télé doit être tolerée à petites doses

les miens avaient droit à "bonsoir les petits
ce qui leur permettait de se coucher de bonne heure

supprimer la télé et laisser traîner des illustres ,des livres faits pour les enfants
je sais que çà coute plus cher

on leur coupe le desir en leur achetant tout ce qui est à la mode
attendez qu'ils demandent
et faîtes leur comprendre la difference entre le necessaire et le superflu.

on tue leur curiosité en les rendant mous et passif devant l'ecran famuilial.
parait qu'on va sortir des dessins animes pour enfants de six mois à trois ans
regardez les ensemble

on les rend obese en les bourrant de viennoiseries alors qu'une tartine de confiture est bien moins calorique

c'est comme les enfants hyperactifs...habitués à faire ce qu'is veulent et quand ils veulent

alors forcement ils trepignent quand ils sont obligés de rester assis une heure ou deux

parents c'est nous qui sommes en première ligne.

et il faut s'integrer à la société actuelle sans y perdre sa propre personnalité.

et ne parlons pas des familles recomposées pour le bien être des adultes et le malheur des enfants.

j'ai fait des erreurs ,de grosses erreurs et parfois je me demande si je ne me suis pas lourdement trompée,en particulier pour mon fis aîné

je ne savais pas que le metier de parent etait si difficile.
1945139 Publié le 15/10/2007 à 23:29 supprimer cette contribution
L'école n'est-elle pas le lieu de production de la société... la société forme ce qu'elle a besoin...
pas des gens qui réfléchissent trop...------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ce n'est pas à l'ecole que les enfants naissent
l'empreinte familiale est tres importante
1945139 Publié le 15/10/2007 à 23:31 supprimer cette contribution
quand ils veulent construire leur blog... ils ne savent lire les indications---------------------------------------------------------------------------------------

si tu ne sais pas lire
pas d'ordinateur
chaque chose en son temps
1945139 Publié le 15/10/2007 à 23:35 supprimer cette contribution
N'a-t-elle pas raison?
---------------------------------------------------------------------------------------------
non elle n'a pas raison

elle ne doit jamais avoir raison contre sa maîtresse
çà se respecte une maîtresse

et puis c'est en faisant et refaisant des exercices qu'on arrive à l'automatisme et aux reflexes

une elève n'a pas à juger sa maîtresse et sa maman non plus
1945139 Publié le 15/10/2007 à 23:40 supprimer cette contribution
Passez dans les écoles..; dès le CP ----------------------------------------------------------------------------------

au CP les enfants ne savent pas lire...à la fin du CP UN PEU
1945139 Publié le 15/10/2007 à 23:50 supprimer cette contribution
Des parents effarés déplorent les copies truffées de fautes d'orthographe de leurs rejetons---------------------------------------------------------------------------------------------
une copie doit être copiée
SANS FAUTE

A REFAIRE
Mimi17rft - 1568753 lui écrire blog Publié le 16/10/2007 à 13:19 supprimer cette contribution

Plein de chose a nous dire hier soir alixe



1246157 Publié le 16/10/2007 à 13:23 supprimer cette contribution
Alixe parle d or tout simplement
Mimi17rft - 1568753 lui écrire blog Publié le 16/10/2007 à 13:26 supprimer cette contribution
Citation:
c'est un moyen de communication avec le monde entier ,en sachant qu'on y trouve le pire comme le meilleur
et de consulter des sites qui vous interessent

oui souvent le pire quand même, si on n'y prête pas garde

Mimi17rft - 1568753 lui écrire blog Publié le 16/10/2007 à 13:27 supprimer cette contribution
Citation:
Alixe parle d or tout simplement

L'or de la culture

1945139 Publié le 16/10/2007 à 15:16 supprimer cette contribution
oui souvent le pire quand même, si on n'y prête pas garde -----------------------------------------------------------------------------------

mais tu es un grand garçon...mimi voyons
1945139 Publié le 16/10/2007 à 15:20 supprimer cette contribution
L'or de la culture ..

et de la deconfiture...

Amon âge je ne me cultive plus ,ou alors sans le faire exprès.

Non...je me fais plaisir...avant tout
Page 1 | 2

Forums > Education - scolarité - enfants Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Le scandale de l'illettrisme| Suivant >>
Conditions générales Contact