vient,certains,peur,penser
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > PhilosophieAller à la dernière page
<< Précédent |

D'où vient pour certains la peur de penser ?

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 27/06/2004 à 12:18 Demander à la modératrice de supprimer ce forum

C'est la question que je commence à me poser. Certaines personnes se comportent, à la mention de sujets qu'elles considèrent comme tabous (sujets différents pour chacun, d'ailleurs), d'une façon curieusement réflexe, comme conditionnée. Elle donnent l'impression d'avoir peur, rien qu'à évoquer le sujet, fût-ce sur le ton de l'irrévérence (et parfois SURTOUT sur le ton de l'irrévérence), de se faire taper sur les doigts.

Par quoi, par qui, grands dieux ? Vous croyez aux kobolds ? aux farfadets ? qu'on vit chez Big Brother ? Arrêtez vos plans paranos, et soyez un peu des hommes. Dignes.

Certains ne seront rassurés, jusqu'à la mort, qu'en restant frileusement sous le parapluie de l'obscurantisme. Ca ne doit pas empêcher les autres de vivre. Et, en tout cas, ça ne m'empêchera certainement pas de vivre... ni de m'exprimer sur ces sujets chaque fois que je le jugerai opportun. Qu'on se le tienne pour dit.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 27/06/2004 à 12:52 supprimer cette contribution
Je citerai dorénavant de ci, de là, quelques commmentaires reçus afin de faire prendre conscience au reste du forum que le phénomène de verrou dans les têtes reste bien présent chez certains, même en 2004. En voici par exemple un :
Citation:
Supprimer ce post c'est une honte de lire cela,si vous ne le faites pas vous prenez des risques
On remarquera toutefois, ce qui rassure, que ce type d'aliénation va de pair avec la difficulté d'agencer ses propos de façon articulée et ponctuée, ce qui nous confortera dans une idée qui nous est chère et qui est que la précision dans l'expression et sa maîtrise sont un puissant facteur de libération mentale. Ce qui constitue, ça m'étonnerait que même Yla s'inscrive en faux là-dessus, un des rares points sur lesquels une analyse puisse faire du bien à certains.

Seberg : Je confirme !
Pag : Heu ? Si tu attendais de l'avoir terminée ?

Autres menus échantillons de la trouille en action. Je précise qu'il s'agit de citations intégrales et non d'extraits
Citation:
on ne peut admettre de tels propos
(Pourquoi? Mystère. L'auteur le sait-il bien lui-même ? Il ne semble en tout cas pas très clair - dans les deux sens du terme - là-dessus)
Citation:
ça se passe de commentaires
Dont acte !
1111207 Publié le 27/06/2004 à 13:16 supprimer cette contribution
Citation:
Si , par le plus grand des hasard, ce commentaire concerne votre fil sur Hitler...


Tout a fait c'est ce que j'ai écrit en demandant la suppression de ce post de
Mr Paganel vous ètes a
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 27/06/2004 à 13:18 supprimer cette contribution
Que voilà un argumentaire articulé et solide. On voit tout de suite que nous sommes dans un forum de philosophie
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 27/06/2004 à 13:21 supprimer cette contribution
Citation:
je ne vois pas en quoi cet extrait est faux...
Il y a beaucoup de choses que tu ne vois pas, Seberg. C'est normal, c'est ce qui arrive quand on ne lit que les titres au lieu des textes, qu'il s'agisse de contributions, de manuels d'économie ou des journaux.

Ce qui est faux, en revanche, c'est la dernière phrase de ma contribution, qui n'est pas de moi et pas même dans mon style (pas davantage d'ailleurs dans le sujet). J'ai ma petite idée sur ce qui s'est passé, mais j'attends une petite info éventuelle de la Modération sur un point (heure de modification s'il y en a eu une) avant de faire sauter cette phrase palimpestique.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 27/06/2004 à 13:22 supprimer cette contribution
Citation:
Tiens, j'ai été plonké, c'est la seconde fois aujourd'hui...
Jamais deux sans trois
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 27/06/2004 à 13:26 supprimer cette contribution
Dans ta tête, oui, certaines choses sont là. Je ne me prononce pas plus qu'autrui sur leur qualité. J'hésite tout autant à les qualifier de "faits"
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 27/06/2004 à 14:59 supprimer cette contribution
Hi, je viens aussi de capturer, en HTML, ta contribution qui précède, puis de l'afficher et d'effectuer une copie d'écran après modification judicieuse de tes propos. Ca donne de quoi te faire envoyer dix fois au trou. C'est fou ce que c'est probant, les copies d'écran

S : Je connais le droit aussi bien que tout le reste.

P : Mais c'est précisément ce que je dis !!!
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 27/06/2004 à 15:05 supprimer cette contribution
Et j'ai ce dont je n'avais vraiment plus besoin : une malcomprenance de Seberg de plus.

Quand la reprends-tu, ton analyse ? Veux-tu que je te la subventionne en partie ?

Ou alors apprends le sens des mots. Ceux que tu lis, ceux que tu emploies. Je t'assure, ça aide. Surtout dans un forum.
1089107 Publié le 27/06/2004 à 16:13 supprimer cette contribution
Citation:
Quand la reprends-tu, ton analyse ? Veux-tu que je te la subventionne en partie ?


rira bien qui rira le bênnet
687571 Publié le 28/06/2004 à 00:51 supprimer cette contribution
En premier lieu, je pense que ce forum devrait être recadré en psychologie, voire en règlements de compte. Ceci étant dit, ma réponse :

A mon sens, en fait de peur de penser il s'agirait surtout de peur de ne pas en être capable. Entamer une discussion recquiert d'en accepter les bases, et cela correspond à un engagement. Car dès lors qu'on commence à penser, il faut se montrer à la hauteur, et certains (dont moi-même bien souvent, je dois le reconnaître) craignent de ne pas savoir poser des arguments convaincants, craignent de se faire laminer, ou craignent (toujours plus ou moins consciemment, bien sûr) de remettre en question des choses supposées acquises. La remise en question est parfois salutaire, mais elle n'est jamais agréable sur le moment. Elle est même très souvent douloureuse, et c'est cette perspective qui amène les gens à se fermer à la pensée, et botter en touche, par une vanne, une feinte, une insulte, ou encore une attention exagérément prononcée sur des détails de la rédaction de l'interlocuteur. On assiste ainsi à des remises en cause de "l'adversaire", chose plus facile intellectuellement que la remise en cause de son propos.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 28/06/2004 à 01:22 supprimer cette contribution
Citation:
craignent de ne pas savoir poser des arguments convaincants, craignent de se faire laminer,
C'est bien là ce qui est étrange, non ? Car enfin, chaque fois que quelqu'un nous apprend quelque chose dans une discussion on ne perd pas du terrain, on en gagne. Les seules discussion stériles ne peuvent donc être que celles où l'interlocuteur, parce qu'il se situe sur un niveau sémantique différent, n'en a pas conscience et ne veut surtout pas le savoir, n'enseigne rien et n'apprend rien.

La sagesse voudrait en un tel cas qu'on s'abstînt de répondre pour éviter les pertes de temps. Je suis bien obligé tôt ou tard d'en venir là, mais la flamme de l'ancien gauchiste sommeille encore toujours un petit peu en moi. C'est humain.

Je retiens l'idée du reclassement de ce forum. Ce sera fait, le temps que la plupart aient eu le temps de se mettre au courant.
687571 Publié le 28/06/2004 à 01:27 supprimer cette contribution
Citation:
chaque fois que quelqu'un nous apprend quelque chose dans une discussion (...)
Justement, certains refusent d'apprendre car ça implique une remise en question. Et c'est ça qui fait peur. C'est bien compréhensible. (ajouter à cela l'idée de ne pas perdre la face et de vouloir toujours avoir le dernier mot)
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 28/06/2004 à 01:40 supprimer cette contribution
Citation:
certains refusent d'apprendre car ça implique une remise en question
Attends un peu, là. Ces jeux genre canasta où on passe son temps à tirer de meilleures cartes et à se défausser des mauvaises, ça me semble n'être rien d'autre qu'une allégorie de la conversation en général : on expose au feu croisé des critiques les idées dont on cherche à savoir comment elles s'y comporteront, on vire celles qui n'y tiennent pas la route parce qu'elles ne se révèlent du même coup ne pas présenter d'intérêt.

Chaque fois qu'on en voit une qui se défend bien, au contraire (qu'elle ait été mise en jeu par nous-même ou pas un autre), hop, on se la prend dans la poche et c'est gagné ! J'avais jadis commis ici une mini-nouvelle à ce sujet qui se nommait "le paquetage", ou quelque chose de ce genre. Allégorie d'une existence aussi, en fait, et même d'un bagage d'idées qui se perfectionne au cours d'une succession d'existences de "porteurs".

Citation:
ajouter à cela l'idée de ne pas perdre la face
Mon papa comme ma maman (asiatique) insistaient en effet sur l'importance d'offrir une porte de sortie digne à l'interlocuteur, même et surtout si aucune des deux parties n'en était dupe. Sun Tzu parle quant à lui de "construire des ponts en or à l'ennemi en fuite" (cet autre maître de la guerre qu'était Napoléon faisait exactement le contraire, militairement parlant, mais son empire a duré moins longtemps que celui du Milieu). Disons que je n'y pense en effet pas toujours.
Page 1

Forums > Philosophie Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | D'où vient pour certains la peur de penser ?| Suivant >>
Conditions générales Contact